• LES RAYURES DU ZÈBRE / BENOÎT²: TEASER

    ARTICLE DE WIKIPÉDIA SUR CE FILM

    belgo-franco-helvético-ivoirien

     Le réalisateur Benoît Mariage ainsi que les producteurs Boris Van Gils et Michaël Goldberg avaient très apprécié un documentaire télévisée sur les joueurs de football ivoiriens sélectionnés par un club flamand (le KSK Beveren, entre 2002 et 2006). Benoît Mariage explique : « Ils avaient été bradés en masse par leur agent français dans ce club pour lui éviter la faillite. À eux seuls, ils composaient l’équipe ! Parmi eux, on trouvait des joueurs comme Yaya Touré, qui allait faire quelques années plus tard les beaux jours du FC Barcelone… Le désarroi de ces joueurs nous avait interpellé, ainsi que la personnalité haute en couleur de leur manager »2. Benoît Mariage ajoute cependant que le football n'est pas le sujet majeur de son film : « C’était un prétexte pour parler des relations Nord/Sud. Sur les difficultés de se comprendre et de s’aimer entre Blancs et Noirs. Surtout quand ces deux mondes sont tellement opposés. Le sens de la morale n’est pas le même dans une société d’abondance que dans une société de pénurie2 ». Il voulait également retrouver l'atmosphère de l'émission Strip-tease : « J’aime profondément (…) cette culture de l’ironie douce que l’on cultivait au magazine Strip-Tease où j’ai débuté. J’aime parler de choses graves avec légèreté. Je voudrais que ce film soit perçu comme une fable2 ».

     

    UNE COMÉDIE CRITIQUE ACERBE DU MILIEU DES RECRUTEURS

     

    « DIEUX NOIRS / DANIEL LAINÉEBOLA...expliqué »